Archives de Tag: Aubry

« La Francia non vota per le regionali »

Dopo il primo turno delle elezioni regionali , si puo già tirare delle conclusioni sui comportamenti politici dei francesi.

« Le elezioni regionali non interessano i francesi. »

Il vero vincitore delle elezioni è stato il partito dell’astensionismo, che ha raggiunto la strabiliante percentuale del 54 per cento. In effetti, la cosa più evidente é che la Francia non è interessata da queste elezioni, e alle urne solo il 46 per cento dei francesi è andato, domenica scorsa. Un famoso giornalista e saggista  francese, Eric Zemmour, ha dichiarato lunedì mattina : « Regionali : la Francia se ne sbatte !». Una grande parte dei francesi non conosce nemmeno il nome del présidente della sua regione, e non sa come funziona una tale amministrazione.

"impulso della sinistra, astensione record" Figaro

"Astensione, Fronte Nazionale, la frattura francese" Libération

« La Francia delle regioni sarà ancora rosa – Un voto anti-Sarkozy ? » Partito socialista 29%, Maggioranza presidenziale 27%.

"L'avvertimento" Le Parisien

La Francia punisce il présidente ? Questo non sembra tanto sicuro. La sinistra presiede già  quasi tutte le regioni francesi (solo la Corsica e l’Alsazia sono a destra). In 2004, la sinistra era già il grande vincitore di queste elezioni regionali, ma conosciamo tutti  i risultati delle elezioni seguenti : la presidenziale di 2007 e le europee di 2009 in cui la destra ha vinto facilmente. Quindi non bisogna tirare conclusioni nazionali nell’ottica delle presidenziali di 2012, anche se la fiducia dei francesi nel governo non è ottima.

« Rinascimento del Fronte Nazionale, Europe Ecologie conferma e Bayrou fa fiasco.« 

Jean Marie Le Pen è ancora vivo ! Il leader del Fronte Nazionale, il partito nazionalista, raggiunge il 14 per cento a livello nazionale e il 22 per cento nella regione PACA dove è il candidato del partito.

Daniel Cohn Bendit ed Europe Ecologie confermano i risultati ottenuti alle elezioni europee di 2009. Questo nuovo partito « verde » ripresenta la terza forza nazionale e,cosi, occupa une posizione strategica importante a sinistra.

François Bayrou, il présidente del MoDem (Movimento Democratico) è la vittima della sua strategia vaga, « né a destra né a sinistra », è ha perso la speranza di poter’ essere una scelta credibile con il suo piccolo 4 per cento a livello nazionale.

Il secondo turno dell’elezione si svolgera il 21 marzo, e la Francia sara sicuramente tutta rosa, o quasi. L’UMP di Sarkozy non darà un senso nazionale a questo risultato e il PS non avrà trovato suo leader per 2012, e la lotta interna sara ancora più forte tra Aubry, Royal & co dopo loro successi individuali.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

« Burqa et identité nationale ne laissent pas l’Italie indifférente »

« La France n’a pas trouvé de réponse à la question de l’identité nationale voulue par le président Sarkozy ». Il Giornale,  le quotidien italien pro Berlusconi tire ainsi les conclusions du débat sur l’identité nationale en France. Le journal de centre droit affirme que ce débat est une « défaite politique et idéologique de premier ordre » pour la patrie des droits de l’homme, peut être à cause des divergences entre « une droite nationaliste et une gauche pro immigrés ». En effet, selon Il Giornale, la gauche française accuse ses rivaux de vouloir stigmatiser la population musulmane de France. De plus, on pouvait lire également dans cet article qu’ Eric Besson avait été contraint de démentir officiellement sa supposée conversion à l’Islam, alors qu’il projetterait d’épouser sa compagne, Yasmin Tordjman, parente d’Habib Burghiba, le président de l’indépendance tunisienne. Il Giornale, dans un autre article, celui ci au sujet de la burqa, titrait « Copions la France qui dit non à la burqa ». La droite italienne souhaite imiter la droite française et est confrontée à l’opposition ainsi qu’à Gianfranco Fini, le président de la chambre des députés et membre du Peuple de la liberté (PDL), le parti de Silvio Berlusconi. Ainsi, Pour il Giornale l’Italie prend du retard au sujet de la burqa « à cause de la gauche et de Fini. »

« Idendité et Burqa,rien ne va plus »

Pour Il Foglio du 4 février, la France est « divisée » autour du débat sur l’identité nationale et l’interdiction de la burqa dans les lieux publics. Dans l’article « identité et burqa, rien ne va plus » Il Foglio fait état des divisions au sein même des partis politiques français et relate l’épisode durant lequel Eric Besson a refusé d’accorder la nationalité française à un musulman faisant porter le voile intégral à sa femme, une française.

La Repubblica du 5 fevrier dédiait un article intitulé « la candidate trotskiste voilée fait scandale en France » à propos de la candidate Ilham Moussaid représentant le NPA aux élections régionales dirigé par Olivier Besancenot. Le quotidien italien la proclame « porte drapeau de l’islamo gauchisme » français, et rappelle que ce choix a été critiqué par tous les partis politiques transalpins, gauche comprise. Au sujet du débat autour de la burqa en France, Giampietro Martinotti, le journaliste de La Repubblica souligne le problème de la question de la burqa, c’est à dire la stigmatisation de la population musulmane française à cause de seulement 2000 burqa.

« La France s’est réveillée avant nous »

« La France s’est réveillée avant nous » titrait La Padania du 28 janvier dernier. « Sarkozy nous montre comment faire » car « la burqa ne sera jamais la bienvenue en Europe » affirmait le journaliste de La Padania chiffre à l‘appui, car 71% des italiens seraient opposés au port de la burqa, selon un sondage italien. Cet article offrait aussi une tribune au ministre des affaires étrangères du gouvernement Berlusconi,  Franco Frattini qui déclarait ceci : « le fait de se voiler complètement est un signe fort qui marque la volonté de ne pas s’intégrer. »

Massimo Nava, le correspondant du Corriere della Sera à Paris, nous livrait, dans l’édition du 27 janvier, une analyse plus détaillée concernant le débat autour de la burqa en France. En effet, l’ensemble des partis politiques français et l’opinion publique sont sur la même longueur d’ondes au sujet du problème posé par la burqa (droits des femmes, éthique…), cependant le problème réside dans le fait d’établir ou non une loi l’interdisant. Les avis des responsables politiques français divergent alors concernant l’application de cette éventuelle future loi prohibant le port de la burqa dans les lieux publics. L’UMP et son président du parti à l’assemblée nationale, Jean François Copé sont pour l’application d’une telle loi. Au PS, Martine Aubry dénonce  « une loi de circonstance » contraire au principes de la constitution. Chez les Verts Cécile Duflot déclare que « la burqa la choque en tant que femme », mais avoue qu’elle ne sait pas comment résoudre le problème. Le PC, d’après  M.Nava se préoccupe surtout de ne pas rendre plus difficiles ses rapports avec l’Islam et les musulmans de France. Le FN est également opposé à une nouvelle loi car d’après JM Le Pen, « il suffirait de suivre la loi et l’ordre public déjà en place qui interdisent de circuler de manière masquée ».

1 commentaire

Classé dans Non classé

Le PS vu par nos voisins italiens

D’après quelques articles de lus dans l’Espresso, on peut dire que la tentative de M.Aubry visant à restaurer le parti des éléphants semble de plus en plus périlleuse. Aux dernières élections (européennes) le PS a failli chuter face à un parti construit en quelques mois seulement: Europe Ecologie.

Martine Aubry connaît aussi un problème de légitimité depuis qu’elle a été la cible d’accusations de fraude électorale concernant son accession à la tête du PS.

« Royal stoppée par les Eléphants »

Toujours selon l’Espresso, les éléphants Hollande, Fabius, etc auraient voulu empecher S.Royal d’être élue secretaire du PS afin de la stopper dans son élan en vue de 2012, mais pour empecher toute remarque sexiste, ils auraient tout fait pour voir triompher M.Aubry. Aujourd’hui Royal semble avoir perdu son impact auprès des électeurs de gauche. Elle se dit « libre et sereine  »  et indique qu’elle évaluera la situation d’ci à 2012 pour annoncer si elle sera candidate ou non. Pour l’hebdomadaire italien, les français auraient déjà choisi pour elle, en faisant référence aux 91,2 % qui ont snobé l’émission de TV qui lui était consacrée sur France 2.

« La crise aurait du profiter à la Gauche, selon la Stampa »

On pouvait lire dans le quotidien La Stampa une critique de la gauche francaise dernièrement. Pour ce journal, celle ci aurait du profiter du contexte de crise économique pour gagner des points face à la majorité. Cependant N.Sarkozy serait celui qui aurait développé le plus grand nombre d’idées et de décisions dites de gauche, barrant toute progression de l’opposition.

« Seul Strauss Kahn pourrait battre Sarkozy en 2012″

Enfin le site internet RAI News nous donnait un avant goût de la présidentielle de 2012 grâce à un sondage. Selon celui-ci Sarkozy ne pourrait être défait au second tour que par un seul candidat de gauche: D.Strauss Kahn. En effet, Royal ne réaliserait qu’un score de 45%, Hollande 43%, et Aubry 47%.

En Italie comme en France la presse est très critique envers le PS français en attaquant leur manque de résultats, de réel leader et de projet commun à court terme comme à long terme.

Poster un commentaire

Classé dans Le PS en crise